• Thomas

Changement climatique : Construction neuve ou réhabilitation ?

A l'heure de la remise en question totale de l'impacte des opérations immobilières sur notre climat, le marché semble ouvrir la voie aux projets de réhabilitation et de rénovation massifs.

Selon le dernier rapport du GIEC, L'environnement bâti est responsable de 40 % des émissions mondiales de carbone.


Il est temps de repenser le modèle de l'habitat, du travail et du tertiaire dans un soucis de préservation permanent du bien commun.


Nos clients nous sollicitent de plus en plus afin de remettre à niveau leur parc de logements et de bureaux en accord avec la loi "Climat et Résilience" du 22 août 2021.

En première ligne, l'architecte doit amorcer une véritable révolution menant à l'éradication des passoires thermiques.

PMV travaille quotidiennement avec ses clients bailleurs sociaux et promoteurs afin de mettre en oeuvre les solutions nécessaires à l'amélioration de la santé et du bien être des usagers, dans le respect de notre responsabilité environnementale commune.


PMV a pris la décision de faire évoluer son activité en intégrant une nouvelle politique RSE à même d'offrir une réelle réponse en matière d'émissions, et ce projet par projet.


C'est la raison pour laquelle PMV intègre la communauté du "Coq vert" à l'initiative de BPI France pour le début d'année 2023.

Ces accords verts permettront à l'atelier de valoriser son apport et son soutien à la planète par de nombreuses initiatives (Bilan carbone de l'entreprise, projet par projet et axes d'amélioration de la profession d'architecte).


Nous sommes fiers de défendre ces principes avec BPI France, partenaire majeur de nos actions responsables.




Lancée en partenariat avec l'ADEME et le Ministère de la Transition Écologique, la communauté du coq vert a pour vocation de créer une émulation collective en faveur de la transition écologique.

Elle propose à ses membres un ensemble d’outils concrets pour favoriser les échanges de bonnes pratiques, mettre en visibilité les initiatives menées au sein de ses membres et accélérer plus globalement leur transition environnementale et énergétique. L'adhésion est certes gratuite mais pas automatique : pour l'intégrer, une entreprise doit soit montrer qu'elle a entamé sa transition écologique (via une aide ADEME, un soutien Bpi France dédié à la transition écologique ou un label spécifique identifié par l’ADEME et le MTE) soit qu'elle fournit une solution permettant d'accélérer la transition du tissu économique (incluant la production d’énergies renouvelables).





5 vues0 commentaire